Trader les Obligations

trader les bonds du tresor

Les obligations et bons du Trésor

Friedberg Direct offre une gamme ciblée d’obligations d’État des États-Unis, d’Europe et d’Asie (aussi connues comme bons du Trésor) à trader sur MetaTrader 4, une des meilleure plateformes de trading au monde.

Avec des écarts et des effets de levier concurrentiels il n’y a pas de meilleur endroit pour commencer à trader les obligations et obligations d’État que celui avec l’un des meilleurs courtiers en devises.

  • Obligations d’État des États-Unis, du Japon et d’Europe
  • Pas de commission sur les opérations
  • Écarts faibles – commençant à 0,03 $ par rapport au marché
  • Possibilité d’effet de levier
  • Prenez une position longue (achat) ou à découvert (vente) – Effectuez des opérations à votre façon

❱❱ Découvrez vite comment créer un compte de trading gratuitement en 1 minute !

Que sont les bons du Trésor?

Les bons du Trésor – obligations émises par des gouvernements nationaux – sont considérés comme parmi les investissements à long terme les plus sûrs.

Quand un investisseur achète un bon du Trésor, il prête en effet de l’argent au gouvernement pour un nombre d’années déterminé. En retour il reçoit des paiements d’intérêt sur le montant du prêt. La valeur nominale de l’obligation ne change pas.

Il n’est pas nécessaire de détenir les obligations jusqu’à leur échéance. Il existe un marché secondaire florissant pour les obligations d’État.

Plusieurs facteurs doivent être pris en compte pour calculer la valeur future probable d’une obligation d’État, comprenant la stabilité politique, la valeur de sa devise et le risque d’inflation.

Quelles sont les différences entre les actions et les obligations?

Les actions que vous pouvez acheter représentent une propriété partielle d’une société ouverte. Ce sont les actions de ces sociétés que vous voyez être négociées sur les principales bourses mondiales comme le NYSE, le LSE et beaucoup d’autres. D’autre part, les obligations sont une forme de reconnaissance de dette par laquelle l’émetteur, habituellement un gouvernement ou une société ouverte, promet de payer le montant principal à une date future spécifiée.

Les actions peuvent rapporter des dividendes aux actionnaires mais seulement si la société déclare un dividende. Ceci est généralement courant pour les sociétés bien établies comme Coca-Cola, Walmart ou Vodafone.

Les dividendes sont une distribution des bénéfices d’une société à ses actionnaires qui sont les vrais propriétaires de la société. Le montant d’une dividende peut varier selon les rendements et les bénéfices par action.

En contraste les obligations paient un intérêt aux créanciers obligataires. Bien qu’il y ait de nombreuses variations, en règle générale le contrat exige qu’un intérêt à taux fixe soit payé tous les six mois et que le montant principal soit payé à l’échéance.

Alors que toutes les sociétés ont des actions ordinaires certaines offrent aussi des obligations. Certaines sociétés émettent aussi des actions préférentielles en plus de leurs actions ordinaires. Cependant beaucoup de société n’émettent pas d’obligations et le font généralement que lorsqu’une infusion de capital est nécessaire.

Les actions et les obligations émises par les plus grandes sociétés sont souvent négociées sur les marchés bousiers et obligataires qui sont facilement accessibles aux investisseurs internationaux et aux institutions plus grandes. Les actions et les obligations de société plus petites ne sont cependant détenues par des investisseurs sur les marchés privés.

Comment fonctionnent les obligations?

Les obligations peuvent être considérées comme des prêts. Tout comme nous avons parfois besoin d’emprunter de l’argent pour effectuer un gros achat tel qu’une maison ou une voiture, les gouvernements et les sociétés empruntent parfois de l’argent pour financer les dépenses existantes for des travaux de construction ou d’expansion.

Le montant du capital nécessaire dépasse parfois la capacité des banques à répondre à ce besoin. C’est là que les marchés obligataires entrent en jeu.

Sur le marché obligataire les participants peuvent émettre une nouvelle dette sur le marché primaire ou ils peuvent vendre et acheter des valeurs obligataires sur le marché secondaire. Ce sont généralement des obligations mais elles peuvent comprendre des bons, des billets, etc.

Quand une obligation est émise, l’émetteur promet de payer au détenteur de l’obligation des intérêts sur le montant du prêt pour la durée du prêt. Ils sont généralement payés tous les six mois mais cela peut légèrement varier pour quelques types d’obligations.

Le paiement est appelé l’intérêt ou parfois le coupon. Les taux sont généralement plus élevés pour les obligations à long terme puisque les investisseurs sont forcés d’attendre. L’obligation arrive éventuellement à l’échéance et l’émetteur annule alors le contrat en remboursant le montant principal. Ceci est convenu à d’avance, par exemple sous la forme d’une obligation à dix ans.

Une partie essentielle du marché obligataire est le marché des obligations d’État. La raison en est sa liquidité et sa dimension. Les obligations d’État sont souvent utilisées pour la comparaison avec d’autres obligations pour mesurer le risque de crédit. En raison de la relation inverse entre les taux d’intérêt ou rendements et l’évaluation des obligations, le marché des obligations est souvent utilisé pour indiquer les changements dans les taux d’intérêt.

Il y a aussi d’autres variétés d’obligations. Les obligations convertibles permettent contractuellement au détenteur d’une obligation de convertir l’obligation en actions de la société émettrice s’il le veut. Les obligations remboursables ont toutes les caractéristiques d’une obligation normale mais ont en plus une option de remboursement. Cela aide à protéger les finances des investisseurs.

Comment fonctionne le marché des obligations?

Quand des sociétés ou d’autres entités ont besoin de recueillir des fonds pour de nombreuses raisons, comme pour refinancer les dettes existantes, maintenir les opérations courantes ou financer de nouveaux projets, elles peuvent émettre directement des obligations pour les investisseurs au lieu d’obtenir un prêt bancaire.

L’émetteur des obligations, ou l’emprunteur, émettant une obligations déclarant contractuellement le taux d’intérêt payé et le moment auquel les fond prêtés doivent être retournés. C’est la date d’échéance de l’obligation. Entretemps, l’intérêt, souvent appelé le versement de coupon est le retour que les détenteurs d’obligations gagnent pour le prêt de leurs fonds à l’émetteur.

Les marchés obligataires sont des marchés ouverts comme beaucoup d’autres. Vous pouvez aller sur le marché pour acheter des obligations d’une société ou d’un gouvernement et soit investir à long terme en gardant l’obligation, soit spéculer, c’est-à-dire négocier en vue d’obtenir des bénéfices rapides.

Cependant, sur les marchés obligataires, les prix des obligations varient un peu différemment. L’intérêt associé au prix d’une obligation est inversement corrélé. Cela signifie que plus le prix est élevé, plus le taux d’intérêt est bas, car la demande est aussi plus forte. L’émetteur n’a pas à offrir autant d’incitation pour emprunter de l’argent.

Certains des plus gros moteurs des marchés obligataires comprennent les gouvernements, les banques, les agences gouvernementales comme Fannie Mae (Federal National Mortgage Association) aux États-Unis, ainsi que d’autres. L’ironie de la chose est que les plus gros émetteurs sont aussi quelques uns des plus gros acheteurs. Par exemple la Banque du Japon achète des bons du Trésor émis par les États-Unis.

L’acteur le plus évident sur les marchés obligataires est le billet à dix ans aux États-unis auquel sont liés directement les taux d’intérêt à la consommation. Par exemple, les marchés des cartes de crédit sont typiquement appelés ‘prime [taux d’intérêt] plus X %’.

L’achat d’obligations comme les bons du Trésor américain est souvent considéré comme une mesure minimisant les risques. En bref, si vous êtes intéressé à négocier en obligations, Friedberg Direct offre un environnement de négociation tout compris avec tous les outils et services nécessaires pour négocier efficacement en contrats sur différence sur obligations.

Trader les Obligations en CFD

Friedberg Direct vous permet de spéculer sur la valeur fluctuante des contrats à terme sur les obligations d’État courantes comme le billet à 10 ans du Trésor américain par l’intermédiaire des trades en contrats sur différence.

Un contrat sur différence est un type de produit dérivé vous permettant de spéculer sur le prix d’un actif sous-jacent – dans ce cas un contrat à terme sur une obligation d’État – sans réellement détenir l’actif lui-même.

L’avantage des négociations en contrats sur différence est que vous pouvez facilement prendre une position longue (achat) ou à découvert (vente), négocier avec effet de levier pour prendre une position plus importante, le tout à partir d’une plateforme courante de négociation comme MetaTrader 4.

Cliquez ici pour obtenir davantage d’informations sur les conditions de négociation et sur les calculs de reconduction de contrats sur différence.

Friedberg Direct offre actuellement les bons du Trésor suivant :

  • Billets du Trésor américain à 5 ans
  • Billets du Trésor américain à 10 ans
  • Billets du Trésor américain à 30 ans
  • Euro-obligations
  • Obligations du gouvernement japonais

❱❱ Découvrez vite comment créer un compte de trading